Lifting des seins

Le lifting des seins est l’intervention de chirurgie esthétique qui a pour but de repositionner les seins contre la paroi thoracique, remodeler la glande pour obtenir une jolie forme de sein, de redraper la peau relâchée en retirant l’excès de tissu cutané et parfois apporter un volume supplémentaire par un implant .

Cette intervention est réalisée lorsque les seins tombent, la glande s’affaisse, elle est luxée et part sur le coté et donc la poitrine tombe et se retrouve en position trop basse avec un mamelon qui regarde vers le bas.

Dans certains cas, lorsque les seins sont trop vidés, cette intervention peut être associée à une pose de prothèses mammaire permettant ainsi l’obtention d’une poitrine bien redessinée et galbée.

A qui s’adresse-t-elle ?

Le lifting des seins est indiqué aux femmes souffrant de ptose (ou chute) mammaire due à une perte de poids importante ou à une grossesse avec allaitement. Cette ptose mammaire a pour résultat un relâchement de la peau et de la glande mammaire avec des seins vidés qui tombent et une aréole déformée donnant ainsi un aspect « gant de toilette » au sein.

Techniques d’intervention

Concernant les seins, l’intervention choisie dépendra de paramètres qui sont : la quantité de peau excédentaire et le volume glandulaire ; Plusieurs cas de figures :
Lorsque le sein paraît tombant et vidé, tant que l’aréole mammaire n’a pas dépassé le niveau du sillon sous mammaire, il ne s’agit pas encore de ptose dans ce cas, il suffira d’apporter du volume au sein pour qu’il remonte à l’aide d’une prothèse mammaire en silicone par voie axillaire (voir augmentation de seins). Une autre méthode de mesure est de calculer la distance entre la clavicule et le pôle supérieur de l’aréole, cette ligne ne doit pas dépasser 16 cm.

Lorsque le sein est réellement tombant avec un volume modéré suffisant pour remplir un sein on peut selon les cas se contenter de faire une incision autour de l’aréole et retirer de manière circulaire l’excédant de peau en largeur et en longueur c’est ce qu’on appelle un lifting avec cicatrice circulaire ou round block. Le résultat esthétique est satisfaisant puisque la cicatrice autour de l’aréole est presque invisible, la seule condition est que le sein ne soit pas luxé vers les côtés, ce qui nous oblige à faire la cicatrice verticale du lifting classique.

Lorsque le sein est franchement tombant, le pôle supérieur de l’aréole est vraiment au dessous du niveau du sillon sous mammaire, les mamelons pointent vers le bas, le sein part sur les côtés en position couché sur le dos, c’est l’indication d’un lifting de sein avec cicatrice verticale associant une incision autour de l’aréole, une verticale et une dans le sillon sous mammaire c’est le célèbre T inversé. Nous décrivons cette technique sachant qu’on peut associer une réduction glandulaire en cas d’excès de volume, une réduction de volume d’un seul côté en cas d’asymétrie de volume, dans certains cas on peut garder le volume intact si celui est convenable et dans d’autres cas on peut avoir besoin d’apporter un volume supplémentaire en cas de manque de volume.

Avant l’intervention, on commence par un dessin précis permettant de déterminer avec exactitude l’excédant de peau à retirer, de mesurer avec précision la position idéale de l’aréole et de déterminer l’emplacement idéal des futures cicatrices.

Le lifting des seins pratiqué par le Docteur Guessous Mohammed est une intervention réalisée sous anesthésie locale associée à une sédation par voie intraveineuse. Cette intervention dure en moyenne 1 heure à 1 heure et demie.

En suivant « le patron » dessiné au préalable en position semi assise, on commence par enlever l’excédant de peau par une technique de désépidermisation c’est-à-dire qu’on enlève très superficiellement la peau comme si on la pelait sans toucher la glande, puis on remodèle le sein en rapprochant la partie qui est sous les bras vers la ligne médiane et on remonte la glande tombante vers le milieu. On peut profiter pour réduire le diamètre des aréoles mammaires. Les incisions sont ensuite suturées avec un surjet intradermique invisible sous la peau à l’aide de fils résorbables qui ne nécessitent pas de les enlever après l’opération et un pansement modelant élastique en forme de soutien gorge est placé autour de la poitrine.

Le lifting des seins est une intervention qui donne de très bons résultats avec beaucoup de satisfaction malgré les cicatrices. La plupart des patientes sont angoissées et ne prennent pas la décision facilement par peur des cicatrices ce qui est tout à fait normal. La cicatrice verticale qui pose problème est incontournable et lorsqu’elle est nécessaire il est impossible de faire autrement et au final après obtention du résultat, on ne regrette jamais de l’avoir fait. Par contre, lorsqu’on essaie de l’éviter malgré qu’elle soit nécessaire le résultat est toujours désastreux au point de devoir réopérer pour faire cette cicatrice verticale qui permet d’enlever l’excès de peau au niveau du pôle inférieur du sein.

Une fois l’intervention terminée, des drains sont placés de chaque côté des seins qui seront retirés le lendemain de l’intervention.

Suites opératoires

Les suites d’un lifting des seins sont peu douloureuses, toutefois la prise d’antalgique est prescrite afin d’éviter toute sensation désagréable.

Le pansement élastique mis en place à la fin de l’intervention est retiré 48 heures après et un autre pansement beaucoup plus léger est mis en place, ce pansement sert de contention. Les pansements sont enlevés définitivement vers le 7ème jour.

Toutefois un gonflement des seins et des hématomes peuvent apparaître mais ils disparaissent au bout de quelques jours.

Une fois le retrait du pansement, la patiente devra porter un soutien gorge médical type sport pendant un mois. A la suite le port de soutien avec armature est possible mais aussi conseillé pour que le sein puisse se repositionner de manière harmonieuse.

Prévoir un repos de 5 à 10 jours tout en évitant les sports collectifs et les mouvements brusques. La reprise d’une activité sociale et professionnelle est possible au bout d’une semaine. Le sport est à éviter pendant au moins un mois.

Durée d’hospitalisation

Etant réalisée sous anesthésie locale, un séjour d’une nuit en clinique est suffisant.

Facebooktwitterpinterestmail
×

GUESS CLINIC

Cliquez sur notre représentante ci-dessous pour discuter sur WhatsApp ou envoyez-nous un e-mail à contact@guessclinic.com
× Plus d'infos ?
devis en ligne
Galerie GUESS CLINIC
Instagram GUESS CLINIC
Facebook GUESS CLINIC
Youtube GUESS CLINIC